Bouldou, Mona & The Sticky Fingers

Bouldou, l’homme aux 1000 talents !

Bouldou, Mona & The Sticky Fingers

 

Le groupe « Bouldou & the Sticky Fingers » a commencé en 1996. Bouldou jouait depuis longtemps avec ses complices en faisant un répertoire varié en anglais et en français et partout ils entendaient le même commentaire – comme Bouldou ressemble à Mick Jagger – pas uniquement le ‘look’ mais aussi la gestuelle, le jeu de scène et la voix! Finalement c’est le batteur du groupe qui a craqué en proposant un répertoire exclusivement Rolling Stones…

 

Bouldou a appris la guitare dès l’age de 9 ans et a monté mon premier groupe à 18 (The Paraday’s Guitar). Puis il a créé le groupe « Démago », avec des premières compos. D’autres groupes encore (rock, blues, chanson française), puis, avec ses potes de toujours, « Bouldou & the Sticky Fingers » qui reprend les titres des Rolling Stones.

Bouldou aide aussi des jeunes groupes à se lancer (comme Eté 67), et je suis jury, depuis le début, au projet provincial «ça Balance».

Depuis la création du groupe, Bouldou & the Sticky Fingers ont fait plus de 900 concerts :

  • le festival de Lafayette en Louisianne (5.000 personnes)
  • avec l’Orchestre symphonique de Namur pour les Fêtes de Wallonie(10.000 personnes)
  • des premières parties du groupe Machiavel
  • un Réveillon du nouvel an sur la Place St Lambert à Liège devant 25.000 personnes
  • dans le stade du Standard (30.000 personnes)
  • au festival ‘Hasselt Live’
  • Cap 48 Classic 21 (RTBF)
  • un concert sur le circuit de Magny Cours pour GP motos et pour de nombreuses courses à Francorchamps dont le GPF1
  • le Frankfurt Oper Bal et le Vélodrome d’Ostende…

Bouldou, Mona & The Sticky FingersLe groupe a également joué pour Jean Claude Van Damme (lors de la soirée pour la fin du tournage du film « JCVD » à Luxembourg), Louis Bertignac a rejoint le groupe sur scène pour un concert et ils ont été invités pour jouer après la première du film « Shine A light » (Rolling Stones) en Wallonie !

Mais Bouldou, ce n’est pas que la musique : il organise des voyages au Maroc depuis 1980 (pour des entreprises ou des privés). Puis il a créé avec des amis une fondation pour le pays Dogon (Mali) qui s’occupe de creuser des puits, construire des écoles, former des sages femmes et des acupuncteurs, installer des panneaux solaires pour que les dispensaires puissent aussi travailler de nuit… La fondation Tabagolo fonctionne sans subside, mais avec la générosité du public, en organisant notamment des fêtes et des concerts.

Et l’on connait également Bouldou pour les nombreux établissements qu’il a tenu !

Bouldou, c’est notre star à nous !

 

Mona : puissance vocale, dynamisme et groove

 

Bouldou, Mona & The Sticky Fingers

Née à Port of Spain à Trinidad, au large des côtes du Venezuela , Mona vient d’une île de soleil et de couleurs, de musique et de carnaval : une terre où les gens savent faire la fête ..

Sixième d’une famille de sept personnes , Mona a des origines boliviennes , écossaises, irlandaises et indiennes : un mélange explosif coule donc dans ses veines !

Pendant son enfance , et lorsque sa maman joue du piano, Mona chante. Dès le début, elle se découvre une passion pour la soul, le rnb , le rock … et les divas de la pop et jazz . À 18 ans, elle part pour Londres et devient la chanteuse d’un groupe de reggae pop. Elle fait une première apparition remarquée au mythique Marquee de Londres !

Elle rencontre d’autres musiciens , et auditionnera pour le groupe américain The Magic Platters . Le chanteur à l’époque, Ernest Wright , ancien membre de Little Antony and the Imperials (“Tears on My Pillow”) venait de prendre le relais de Tony Williams , trop malade pour continuer la tournée. Kenny Seymour complètera le groupe . En compagnie de ces « Rock N Roll Hall of Fame », qui ont grandi en chantant ‘ doowop ‘ et en faisant desclaquettes sur les coins de rue de Harlem , Mona croisera la route de nombreux grands artistes : Ray Charles , les Supremes , Chaka Khan , Stevie Wonder , Ike & Tina Turner …

Mona a chanté dans plus de 30 pays avec The Magic Platters En tournée elle compose mais ne trouve jamais le temps d’enregistrer jusqu’à ce qu’elle prenne la décision de quitter le groupe , s’unir avec le Mick Jagger de Belgique , Bouldou , et enregistrer le single  » Une autre femme « . Mona a également participé à The Voice Belgium.

Sur scène, quand Bouldou chante les Rolling Stones , Mona chante Tina Turner … le spectacle hommage est né …

Géraldine

Voici l’interview en toute simplicité de Bouldou et Mona lors de leur venue à l’Acte3