Kiss et son "I Was Made for Loving you"

En farfouillant dans mes vieilles compilations années 80′ (oui j’aime bien faire des fouilles archéologiques !), je suis retombée sur ce morceau mythique du groupe Kiss, « I was made for loving you » ! Sorti en 1979 (hé oui, déjà !), je trouve que cette chanson a pris moins de rides que moi ! Petit focus sur ce groupe…

En 1972, Paul Stanley (guitare et chant) et Gene Simmons (basse et chant) larguent leur premier groupe, Wicked Lester, et montent avec Peter Criss (batterie) et Ace Frehley (guitare) une nouvelle machine de guerre, supervisée par un agent new yorkais de génie, Bill Aucoin.

Les débuts sont difficiles: malgré un bon gros rock frisant le hard, les trois premiers albums de Kiss (Kiss, Hotter Than Hell, Dressed To Kill, aujourd’hui des classiques ) n’obtiennent qu’un succès d’estime.

Il faudra attendre 1975 et l’album Alive!  pour que soudain, la vapeur s’inverse. Les fans de rock découvrent alors un groupe hallucinant, moulé dans le « cuir Kiss », chaussé de platform boots délirantes, grimé jusqu’au front par d’invraisemblables et effrayants maquillages. Le ton est donné (et sur scène, le groupe fait parler la poudre !).

La légende de Kiss est désormais en marche.

Alive! est disque de platine et leur tournée, baptisée « The Greatest Rock’n’roll Show On Earth » fait un massacre… Destroyer et Rock And Roll Over, en 1976, puis Love Gun, l’année suivante, accentuent encore un peu le phénomène. Stanley, Simmons et leurs compères deviennent de véritables « super héros » du rock aux yeux de kids élevés au biberon de comics jouant plus ou moins sur les ressorts de l’épouvante.

Le phénomène prend une telle ampleur que les éditions Marvel (l’Homme-Araignée, Hulk, etc.) consacrent au groupe une BD, pendant que se monte un fan-club historique, The Kiss Army !

Pourtant, dès 1979, les choses se gâtent pour ce groupe complètement allumé. Après la sortie de l’album Dynasty (où l’on retrouve un de leurs plus grands tubes, « I Was Made For Lovin’You »), Peter Criss tombe le masque et laisse sa place à Anton Fig (batteur sur l’album Unmasked en 1980, où le groupe abandonne ses maquillages), puis à Eric Carr (il disparaîtra en 1991, à 41 ans, victime d’un cancer).

En 1983, c’est au tour d’Ace Frehley de prendre des vacances, remplacé, le temps d’un album (Creatures Of The Night), par le guitariste Vincent Cusano (alias Vinnie Vincent). Mais ces changements de line up (qui vont continuer pendant encore quelques années) n’affectent que peu la popularité du groupe: après une période de flottement, le gros hard-glam de Kiss renoue avec les charts dès 1983 ( Lick it up ), et cartonne avec Animalize (1984), Asylum (1985), ou Crazy Nights (1987)… Kiss est définitivement entré dans les murs !

Désormais entre les mains des deux rescapés de l’odyssée, Paul Stanley et Gene Simmons, aujourd’hui quinquagénaires (mais toujours aussi fous), Kiss, contre vents et marées, aligne les albums et trace la route, jusqu’à reprendre, à l’aube de l’an 2000, ses vieux masques d’antan, pour déverser un hard énorme et efficace, visiblement increvable ! Les héros de BD sont immortels. Kiss aussi !

En 2008, alors que les Kiss sont occupés dans une tournée mondiale, les deux gurus du groupe: Gene Simmons et Paul Stanley, semblent confirmer les voix qui annoncent leur futur départ du groupe à une date encore inconnue. Cependant le groupe devrait continuer à exister!

Géraldine

groupes-cover-et-coups-de-coeur-belges-iron-maiden-scorpions-still-loving-you
Prev Humeur Scorpions ce soir...
Next "Sweet child O'mine"
groupes-cover-et-coups-de-coeur-belges-guns-and-roses-sweet-child-o-mine

Comments are closed.

Désolée, ces photos sont protégées...