Hardwired… to Self-Destruct

Cet album, bien qu’il ait été fortement critiqué, est pour moi comme une renaissance de Metallica. Après l’album “Death Magnetic” qui est un peu passé “sous silence”, la musicalité constitue à la fois le ciment et le carburant de ce dixième album, et là encore, les natifs de Los Angeles savent se montrer généreux. Et cela me conforte dans mon choix de groupe préféré !

Constamment pertinente, parfois peu inspirée mais souvent intéressante, la masse de riffs constitue le point fort de cet album. Si les premiers extraits d’Hardwired… laissaient penser à un album de “métal traditionnel”, la réalité laisse en fait apparaître un disque heavy très riche en tempo. Du heavy metal mélodique dans tout ce qu’il a de plus archétypal, puissant et efficace.

Sur le plan du son, Greg Fidelman a su rompre avec la sécheresse de “Death Magnetic” pour proposer un rendu plus gras, sans néanmoins se départir de cette hyper-compression qui flingue la plupart des productions metal contemporaines. Amusant d’ailleurs de constater que Metallica ne s’est jamais montré redoutablement heavy au sens strictement sonore du terme, on se souvient notamment de premiers albums secs et agressifs tandis que l’abord du “Black Album”, encore une perle pur moi à ce jour, se retranchait derrière la mélodie et l’accessibilité casi commerciale. Or ici, on en prend plein les oreilles, ça claque, c’est du lourd !

“Hardwired…to Self-Destruct” est le dixième album studio de Metallica, sorti le 18 novembre 2016. Il est produit par Greg Fidelman et se trouve être le premier album studio de Metallica depuis “Death Magnetic” en 2008, marquant ainsi la plus longue période de temps entre deux albums studio dans la carrière du groupe. C’est aussi leur premier double album et leur premier à sortir via leur label indépendant, Blackened Recordings. Sa sortie est précédée, la veille, par la publication sur internet de clips vidéo pour chacun des douze morceaux…

Et malgré que cet album soit encore aujourd’hui, il est l’un de mes “albums de chevet” que je ne cesse d’écouter chaque jour qui passe ! Pour cause, Metallica est MON GROUPE PRÉFÉRÉ !

Désolée, ces photos sont protégées...